Back to TOP

77,42km * 5:09:19 * 15,01km/h * D+ 1210m

Départ de Gex assez tôt après un petit dej porridge. Avant Divonne-les-Bains, arrêt à l’Intermarché pour acheter le pique-nique. On sent que ca va barbecuter aujourd’hui, les rayons viandes et bières sont littéralement pris d’assaut!
La route que l’on doit emprunter n’est vraiment pas agréable et la circulation en plus d’y être dense est très rapide. Pas fachés de voir les petits panneaux cyclistes une fois arrivés en Suisse! Ils nous emmèneront d’abord vers la Route du Jura Suisse numéro 7 que nous allons suivre jusque Basel, mais surtout ils nous font prendre des petites routes beaucoup plus agréables. Cette route relie Nyon à Basel, mais nous la rejoindrons à 8km de Nyon et ne la ferons donc pas dans son intégralité (mais presque!!).

On a rejoint la route n°7. Vue sur le lac de Léman.

Une belle grosse côté au menu du jour, celle pour monter jusqu’aux combes du parc Jurassien Vaudois. C’est pentu, très long et en forêt, ce qui fait qu’on ne se rend pas compte visuellement de ce qu’on monte – contrairement à notre montée au grand Colombier – ce qui rend l’expérience moralement déprimante, surtout si je rajoute à cela ma mauvaise lecture de carte (« Ha on est que la, je pensais qu’on était déjà là…. »). En plus il fait chaud! Nous nous faisons doubler (en étant arrêtés je tiens à le préciser) par 3 sympathiques cyclistes anglo-saxonnes que nous allons recroiser à plusieurs reprises dans le parc.

Et nous voici finalement en haut, dans la combe. Les paysages sont magnifiques. Si on apprécie le fait qu’il y a des emplacements de camping « sauvage », il nous est un peu plus difficile d’accepter de ne voir que des gros camping-cars installés avec leur antenne parabolique… Ca casse un peu le charme de l’endroit et de l’effort qu’on vient de fournir pour y arriver… M’enfin on va pas raler comme des vieux non plus 😉

On pique-nique dans la combe au calme sur une route plus étroite où peu de voitures osent s’aventurer. Depuis que nous sommes en Suisse on a un peu l’impression que les voitures peuvent aller même sur des toutes petites routes. On termine le pain qui nous restait, avec le Cantal acheté le matin. On ne s’attarde pas trop car dès que le soleil se cache, il fait froid en plein vent.

De l’autre côté de la combe nous entamons une vertigineuse descente vers le lac de Joux. On est très attentif à notre roue avant, mais tout se passe bien. La vue est très belle, mais la pente tellement forte qu’il nous est difficile de vraiment en profiter. En tout cas on est content de ne pas être monté par la, les pourcentages sont clairement plus fort ici que dans la forêt. Arrivés quasi au lac nous croisons un couple de cyclistes pas tout jeune qui s’attaque à la montée, une dame cloture le groupe, sur un beau vélo de course vintage: chapeau, je suis admirative, quelle pêche!
Nous longeons le lac de Joux, d’abord en étant proche de l’eau puis sur les hauteurs. Nous apercevons la dent de Vaulion que nous allons gravir demain! Au Pont, nous entamons notre dernière montée de la journée, pour aller rejoindre un très sympa sentier assez VTT qui va nous emmener vers Vallorbe.

La descente depuis la combe du parc Jurassien Vaudois avec une vue plongeante sur le lac de Joux

On s’installe au camping – où il y a beaucoup de monde pour une fois. Je ne peux résister à l’appel de la piscine en plein air chauffée à 25°. Un régal. Il y a beaucoup de monde, mais peu de nageurs, le couloir nage est donc quasiment vide. Je fais une vingtaine de longueurs puis nous allons visiter Vallorbe à la recherche d’un resto pour le soir. Nous retournerons finalement au Pont pour passer la soirée avec nos amis randonneurs avec qui nous monterons à la Dent de Vaulion demain, car l’offre de restaurants y est bien plus variée.

Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *