Back to TOP

60,74 km * 12,91 km/h

Soleil, puis couvert

Ce matin nous déjeunons quasiment en tête à tête avec nos hôtes! Nous nous rendons compte au petite déjeuner qu’on était le seul au B&B… Petit déjeuner copieux et délicieux! On plie nos affaires et comme chaque matin, nous remettons en route. On continue le SWW en direction de Freudenstadt. Le début de notre étape est plat et sous le soleil on a l’impression qu’il va faire très chaud aujourd’hui.

Après Wolfach
Après Wolfach

Rapidement on quitte la vallée et nous mettons à grimper via une petite route peu fréquentée. On arrive à un carrefour où l’on a un gros doute vu qu’il n’y a pas de flèche. Une rando vtt tourne sur la droite, sur un chemin caillouteux. On choisi de continuer tout droit, sur la route. Il nous faudra quelques kilomètres pour être rassurés et retrouver un panneau. Le balisage laisse à désirer et on a vraiment du mal à se retrouver sur la carte et nous demandons plusieurs fois si on est encore sur le SWW. A un carrefour j’aperçois une flèche en me retournant! Pas évident tout ca!

Ca monte!
Ca monte!

On se plante complétement en se situant sur la carte en arrivant à un sommet. Ce qui ne facilite pas pour se repérer! Ce n’est que quelques kilomètres plus loin qu’on se rend compte qu’on est pas où on pensait être! Quelle déception. Il faut dire que pour l’instant, notre moyenne est à nouveau catastrophique! On s’arrête pour manger nos sandwiches achetés le matin à Wolfach et faisons au plus vite pour ne pas geler sur place. Et on arrive en fin à ce qu’on avait nommé « route de crêtes » en espérant avoir de la des vues sur les vallées, mais qui s’avèrent en fait être une très chouette piste mais n’offrant aucune vue à cause de la densité des sapins.

Superbes pistes
Superbes pistes

Il nous faut ensuite choisir entre le camping proche de Freudenstadt ou bien aller jusqu’à Mitteltal. Dans le premier cas, l’étape serait bien courte, on choisit donc la seconde option. On roule beaucoup le long d’une grand route. Le ciel est en train de se couvrir et on sent la pluie arriver. A nouveau, on se trompe en se situant sur la carte et c’est à nouveau un coup dur pour le moral. La montée sur cette grand route est désagréable et nous parait interminable. Nous pouvons ensuite enfin la quitter et avons droit à une piste cyclable. C’est qu’on a plus l’habitude de rouler avec les voitures nous! Le ciel devient de plus en plus menaçant mais nous offre une vue bien agréable!

Il va peut-être pleuvoir, non?
Il va peut-être pleuvoir, non?

Nous enchainons ensuite avec une belle descente jusqu’à Obertal et quittons le SWW pour rejoindre le camping à Mitteltal. Ce dernier parait totalement mort et pas spécialement luxueux. La gérante est un peu bourrue et nous désigne une énorme plaine ou l’on peut s’installer. Je repère un batiment qui ressemble à un bloc sanitaire, donc ca parait ok. On s’installe sur une superbe herbe et un petit chaton vient jouer avec notre tente, ce qui m’inquiète un peu! Une fois tout monté, je vais jusqu’aux toilettes et constate qu’il n’y a pas de douche! Ni même un évier… Houlala mon capitaine va pas être content. Je n’aurais franchement jamais osé demander à un camping si il est pourvu de douche, ca me parait assez évident. Et voila qu’il se met à pleuvoir! Bon pour remonter le moral des troupes j’invite au resto! Et pas n’importe lequel, un hotel de luxe à Mitteltal! On y a magnifiquement mangé et pour pas si cher que ca en plus.

En revenant au camping on se fait tremper jusqu’aux os. On tente d’étendre tout ca en espérant que ca sèche un peu, mais on a pas beaucoup d’espoir! On s’endort bercés par la pluie, je jette un oeil sur mon baromètre qui annonce meilleur… 🙂

Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *