Back to TOP

33,55 km * 13,07 km/h

Couvert mais sec ; sensation fraîche avec le vent.

Après sept heures de train « Vauban », nos vacances commencent sur le sol suisse… Premier choc positif dès la sortie de la gare : cette ville est envahie par les vélos !

Comme on n’a pas pris la peine de prendre un plan de la ville, on galère forcément un peu avant de trouver la bonne direction vers Lörrach (D) et le début du Schwarzwald Weg (SWW) qui servira de fil rouge à notre parcours au travers de la Forêt Noire.

Après s’être perdu un peu dans des quartiers charmants, on trouve notre premier objectif – le Rhin – que nous devons traverser. A partir de là, on trouve des indications cyclistes pour Lörrach. Le flèchage fait emprunter des pistes hors grosses route, ce qui n’est pas pour nous déplaire…

Frontière
La frontière entre Suisse et Allemagne

Passons sur les travaux qui nous déroutent (quand les allemands barrent une route, il est vraiment impossible d’y passer, même en vélo. Passons aussi sur la kermesse populaire qui nous égare…

On finit par prendre la trace du SWW à Hauingen. Et tout suite, on est mis au parfum : ça monte ! Une piste roulante « type forêt de Soignes » qui nous emmène à travers la Röttler Wald. On finit par sortir du bois pour grimper encore à travers les vergers. En nous retournant, on a une belle vue sur Bâle, au loin là derrière.

Le SWW nous emmène sur une boucle bien raide juste pour la vue avant de nous remettre sur la route qu’on venait de quitter. A ce moment on perd la trace ; mais on aperçoit déjà Kandern au bas de la descente.

Kandern
On a perdu la trace du SWW, mais Kandern nous attend là en-bas

Kandern aussi est en travaux… Il nous faudra un peu de jugeote pour trouver le camping. Il est absolument charmant.

Juste à côté, il y a la piscine communale… en plein air ! On découvrira partout beaucoup de « Freibad » ; et malgré la fraîcheur, les gens s’y baignent !

Soirée relax sous le soleil au camping, notre voisine est adorable, malheureusement mes connaissances en Allemands sont trop limitées pour réellement discuter avec elle. Elle s’assure que tout va bien pour nous et nous souhaite de bonnes vacances avant de rentrer dans sa tente. On mange un riz au noix de cajou puis terminons la soirée dans le centre de Kandern, qui est tout à fait mignon. Nous regagnons nos sac de couchage de bonne heure.

Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *