Back to TOP

82,75km – 5:12;46 – 16,32km/h

Nous nous réveillons vers 7h après une bonne nuit pour ma part, très fraîche. Nous nous sommes décidés à tester une autre boulangerie en y prenant notre petit déjeuner avant de partir. Nous remballons rapidement notre matériel et partons déjeuner chez Jürgen Schmitz. Couque aux noix pour Michel et sorte de couque suisse pour moi. En prime, nous nous partageons une sorte de palmier recouvert de sucre glace et aux bords chocolatés.

Nous quittons Ahrweiler sous un soleil magnifique vers 8h40. Il fait encore frais, mais on sent que la journée va être chaude! Nous avions déjà fait le trajet dans l’autre sens et les souvenirs nous reviennent rapidement. Départ dans les vignes, le monastère en hauteur, on longe ensuite la voie de chemin de fer en passant par deux courts tunnels. Nous effectuons un arrêt à Dernau pour trouver un Edeka afin d’acheter des nouilles, mais c’est un tout petit magasin qui ne propose pas ce genre de produits. Décidément pas facile à trouver ces nouilles!

Nous continuons le long de la route de l’air et c’est magnifique. Au loin on peut entendre la route et les motards, mais au moins on ne les voit pas. Une fois à Schuld nous quittons l’air pour entamer la montée vers Bad Munstereifel. C’est une route importante mais la piste cyclable est agréable et bien séparée du traffic omniprésent.

A Bad Munstereifel, nous ne faisons pas de tourisme — bien que ce village soit magnifique — et continuons la route, une montée sur une route fréquentée et surtout quelques imbéciles au volant! Jusque Mechernich, nous sommes sur cette route sans piste cyclable. 

A l’entrée de Mechernich, nous nous arrêtons au Netto car nous n’avons plus rien à boire. C’est un peu le défilé des ronnys; Michel manque de finir sous une BMW dont le conducteur ne trouve rien de mieux que de se garer devant la porte du magasin alors qu’il y a quatre voitures dans le parking.

Nous continuons ensuite sur des routes plus calmes et passons par le charmant village d’Hostel. Juste avant d’y arriver, nous mangeons à quelques mètres du banc où nous avions fait notre pause trois ans auparavant.

Nous nous retrouvons ensuite à une carrefour que nous aimons beaucoup avant d’entamer assez rapidement la folle descente vers Heimbach. Descente rendue un peu moins folle par un couple en vélos électriques visiblement peu à leur aise sur leur monture…

Arrivée au camping à 17h, nous nous plaçons à côté de deux cyclistes vraisemblablement hollandaises et sommes bientôt rejoint par deux belges aussi à vélo et un randonneur allemand. 

Souper au Eifeler Hof (Kalbschnitzel avec salade et salade de pomme de terre pour Bri, blanc de poulet grillé, salade et frites pour Mi). Nous rentrons au camping et après un petit shooting tente illuminée, allons nous coucher.

Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *