Back to TOP

Journée off, sans vélo, pour ce dimanche.

Après notre arrivée tardive d’hier, nous ne nous levons pas trop tôt. On profite du très bon petit-déjeuner de l’hôtel.
Puis nous sortons pour découvrir un peu la ville. Le soleil est de la partie ; il fait déjà fort bon.

Avant de nous plonger au coeur de la ville, nous avons prévu d’emprunter un chemin de promenade qui doit nous mener à la forteresse (Veste Oberhaus) qui domine la ville.

Montée vers la forteresse, Passau se laisse deviner à travers les arbresMontée vers la forteresse, Passau se laisse deviner à travers les arbres

Au pied du sentier, un panneau nous annonce que le chemin n’est pas entretenu. Et de fait, après quelques centaines de mètres, le chemin est encombré de branches et même de troncs tombés… Ce n’est que plus tard que nous apprendrons qu’une vilaine tempête s’est abattue sur la région vendredi soir. Nous en verrons les conséquences pendant plusieurs jours sur notre trajet.

Arrivé sur le sommet de la butte, on perd un peu la trace. On se retrouve donc à traverser une prairie

Sur les hauteurs de PassauSur les hauteurs de Passau

Arrivés au sommet, au pied de l’Oberhaus, nous sommes récompensés par une vue magnifique sur Passau. La vieille ville est entourée d’un côté par le Danube (au premier plan) et de l’autre par l’Inn. (L’ilz, la troisième rivière, n’est pas sur la photo…)
On s’offre la montée dans la tour, histoire d’avoir un point de vue encore un peu plus haut.

Passau, entre Danube et InnPassau, entre Danube et Inn

Nous redescendons le long du Danube et nous allons voir le confluent du Danube, de l’Inn et de l’Ilz. En tant normal, le mélange des eaux est spectaculaire, avec les eaux brunes du Danube (oui, il n’est pas bleu à cet endroit là) qui se mélange difficilement à l’eau verte de l’Inn. Avec la tempête de la veille, l’Inn est inhabituellement brune elle aussi, et la rencontre des deux donc pour ainsi dire invisible

On rejoint ensuite le centre ville en suivant la berge de l’Inn, où l’on peut passer le long de la Schaiblingsturm.

Schaiblingsturm, PassauSchaiblingsturm, Passau

Arrivés dans la ville, on fait un petit tour avant de s’arrêter à la terrasse d’un petit restaurant typique pour notre premier repas « local » de nos vacances.

Ciel bleu !Ciel bleu !

Avant de monter de l’autre côté de la ville vers le cloître Mariahilf, nous visitons la cathédrale Saint-Etienne (Dom St. Stephan). L’intérieur baroque est richement décoré. La cathédrale abrite le plus grand orgue du monde (17388 tuyaux)

L'orgue de la cathédrale Saint-Etienne est le plus grand du mondeL’orgue de la cathédrale Saint-Etienne est le plus grand du monde

Depuis le cloître, la vue sur la ville et sur Georgsberg et l’Oberhaus est magnifique.

L'Oberhaus domine PassauL’Oberhaus domine Passau

Passau a été bâti entre autre par des architecte italiens, et on sent dans la ville cette inspiration méridionale. Cela complète encore notre dépaysement. Avant d’aller manger au soir, on prend un verre devant l’hôtel de ville et sa façade peintre du 14e siècle.

Nous remontons à l’hôtel à la nuit tombante. On emprunte cette route qui mène vers le pont surplombant le Danube et que nous avons déjà prise hier soir dans le noir. Quel contraste avec la vieille ville qu’on vient juste de quitter.

Soleil couchantSoleil couchant

On rentre dans l’hôtel par le garage, juste pour vérifier que nos vélos sont toujours là…
Et on se couche tôt : demain, première étape en direction de Burghausen, avec pas mal de kilomètres prévus !

Les vélos sont en sécuritéLes vélos sont en sécurité

Tagged with →  
Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *