Back to TOP

98,27 – 5:41:58 – 17,46 km/h – 59,6 km/h max
VDO chrono 6:48:28 – avg pulse 130 – max 170 – 4179 kCal
Schlanders-Prato dello Stelvio : 17,7 km – 0:52 (soit 20,42 km/h moyenne)
Prato dello Stelvio-Passo Dello Stelvio : 23,3 km – 2:56 (soit 7,94 km/h de moyenne arrêts photo compris)
Prato dello Stelvio-Schlanders : 17,7 – 0:31 (soit 34,5 km/h moyenne)

Départ 9h40 depuis l’hôtel. Bri est allée me chercher un excellent casse-croute (petits pains divers, saucisse sèche, speck, fromage). Je prend la sacoche de guidon avec le Nikon et une sacoche arrière pour les habits.
Je reprend donc la piste de la Via Claudia en sens inverse d’hier pour remonter à Prato dello Stelvio, point de départ de l’ascension du col du Stelvio. Je ne roule pas trop vite : je veux profiter des 17 km pour m’échauffer en vue de la longue ascension du col.
Une fois à Prato, je quitte la Via Claudia en empruntant la SS38 (Haupstrasse) sur la gauche, direction Stelvio.
La montée commence dès la sortie de l’agglomération. Pas trop fort, mais sans jamais s’arrêter… et relativement droit, avec quelques virages mais pas encore d’épingles.

Je passe deux villages, et l’embranchement vers Sulden.
Puis apparaît la première épingle, marquée n°47. C’est parti!
La montée est relativement régulière. Je me cale assez rapidement sur le 3e pignon, petit plateau (soit du du 22 x 28 ?), à environ 9 km/h. Impeccable pour monter tranquillement en moulinant, à environ 80% de FC max. Mais un peu court pour pouvoir se mettre en danseuse : dès que je me lève sur les pédales, j’accélère le pédalage au point d’avoir l’impression de pédaler dans le vide.
Il fait couvert, mais beau dans la première partie. La vue est très belle, bien que je ne puisse pas voir l’ensemble de la route en contrebas.

Puis, à 3 km du sommet, je rentre dans le brouillard. On voit à quelques mètres à peine. L’arrivée au sommet se fait dans la purée de pois et je découvre difficilement les vendeurs de Bratwurst et les échoppes de maillot.
Je mets rapidement le vélo contre le panneau du col du Stelvio, et un gars vient me dire dans un italien dont je ne comprend rien que je mérite d’être sur la photo. Je lui passe l’appareil photo et il prend deux photos de moi devant le panneau.
Je m’habille avec Craft, maillot manche longue, gillet coupe-vent, collant, gants longs et bonnet… Il fait froid et j’ai beaucoup tranpiré dans la montée…

J’hésite un instant à redescendre par la même route plutôt que de faire la boucle prévue… de peur de m’égarer. Je choisis pourtant de prendre la boucle prévue…. Après déjà quelques centaines de mètres de dénivelés négatifs, le carrefour bien indiqué vers la frontière suisse, et plus loin, Santa Maria. Heureusement qu’on a regardé le trajet ce matin pour bien réviser !

A partir de là ce ne sera que de la descente. Très vite le temps se dégage. Après quelques kilomètre je m’arrête pour casser la croute à l’abris d’un rocher, un peu en hauteur par rapport à la route, avec une belle vue sur la route en contrebas. Je me régale du pain, de la saucisse et du fromage… Malheureusement, la pluie qui commence à tomber me force à écourter et à reprendre la route.
J’attendrai le retour en italie pour acheter une petit bouteille de Coca et une grande bouteille d’eau pour faire le plein des bidons. Dans la descente vers Glurns, je repère une indication vers la piste cyclable de la Via Claudia. Je l’emprunte ; elle m’envoie à Laatsch, bien avant Glurns… ça rallonge un peu le trajet. Une fois sur la Via Claudia, je donne du braquet pour continuer à faire remonter la moyenne. Grosse averse à Laatsch, qui s’arrête assez vite.

J’accélère vraiment à partir de Prato et fait la descente vers Schlanders en 31 minutes… Je retrouve Bri devant l’hôtel…
Sauna, puis balade en ville avant de souper en terrasse à l’hôtel (papardelle aux chantrelles et raviolis fourrés aux champignons avec des épinards).

Balade sur la promenade du soleil qui surplombe la ville avant de rentrer à l’hôtel

Le Stelvio















Balade à pieds:





Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *