Back to TOP

58,36km * 4:29:56 * 12,97km/h

Aujourd’hui nous rentrons dans le vif du sujet. Après un avant gout des Moors la veille, une belle montée et des chemins cahotiques où on peut difficilement éviter de mettre pied à terre, on peut se douter de ce qui nous attend pour cette étape!

Nous quittons le camping de Pateley sous une brume terriblement dense et entamons une longue montée sans avoir pu nous échauffer! On a laissé de côté une partie de l’itinéraire prévu 100% hors route et préférons la route.

Nous montons donc sur la B6265 dans une ambiance very british; humidité et brume à gogo. Le spectacle n’en est pas moins impressionnant on entend des moutons sans les voir et les chapelets de rosée sur les toiles d’araignées tissées sur les grillages sont impressionants!

Les côtes le sont également… Après la première côte d’environ 7km, on se retrouve sur du plat. Enfin plus ou moins car à plusieurs reprises, c’est plongeon sur une rivière et bien sur remontée de l’autre côté pour revenir au même niveau. Les panneaus indiquent des montées de 20%! Sur la carte 100 000è d’ailleurs, une simple flèche représente une montée comprise entre 14 et 20%, une double plus de 20. Le ton est donné! Cela dit, les côtes ne sont jamais longues. Heureusement pour nous!

Nous arrivons bientot à Grassington et entrons bientôt – après une belle montée… beh oui – dans le Malham Moor. C’est à nouveau splendide, surtout que la brume s’est levée. Et à nouveau on a du mal. Les côtes sont dures et on se demande pourquoi la remorque est si lourde, pestant sur le fait qu’on pris, comme toujours, trop de brol avec nous. Mais on pédale on s’accroche et on arrive toujours en haut pas très vite mais on y arrive!

La route asphaltée va bientot laisser sa place à des chemins, puis à une vague trace de passage dans l’herbe. On se prépare des pâtes à midi dans un paysage grandiose.

Le chemin se fait de plus en plus discret

On traverse Malham et prenons la direction de Malham Tarn. J’avais prévu une variante où one n’y passait pas, mais on préfère prendre la variante longue et profiter du moment. On sait à ce moment-là qu’on ne dormira pas où c’est prévu, mais tant pis! Et on ne le regrette pas. L’endroit est vraiment superbe.

La suite de l’étape mélange asphalte qui fait du bien au compteur et passages très vtt qui nous ralentissent un max. Mais le choix est difficile; ces passages tout terrain sont extraordinaires et on se retrouve au milieu de rien.

Magnifiques passages VTT qu’on passe à pied.

Nous jetons notre dévolu sur Ingleton pour passer la nuit. Le camping que nous convoitons et qui est sur notre carte est en fait un camping résidentiel. Par chance, il y en a un autre, pas vraiment sexy, le long de l’A65 mais nous n’avons pas vraiment d’autre possibilité.

Soirée à Ingleton, souper pizza.

Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *