Back to TOP

79,82 km * 19,85 km/h

Ensoleillé mais couvert dans le Glen…

Aujourd’hui on est « off ». On a donc en tête d’aller à Glencoe, situé à un petit 40km au sud de Fort William. On avait pensé emprunter le West Highland Way, mais ca risque d’être un peu trop technique, surtout vu ce qu’il est tombé hier. On se décide donc pour la route, notre amie la A82, où les gens roulent vite et double parfois sans beaucoup d’égard envers les cyclistes.

Nous voila donc partis, sous le soleil même, comme quoi, oui le temps change vite en Ecosse. On descend vers le centre de Fort William, puis reprenons la A82 le long du loch Linnhe. La vue est très agréable, les montagnes se situant sur l’autre rive étant en plein soleil. Le long de cette route se trouve des espèces de trottoirs que l’on pense d’abord être des pistes cyclables. Mais si ca en sont, elles ne sont pas fort bien pensées, car elles sont souvent coupées par des sorties de maisons et il faut parfois passer des hautes bordures. Finalement on choisi la route. Car de toute facon cette « piste » s’arrête sans crier gare.

On arrive rapidement au Ferry qui permet de traverser le loch et qui permet de rejoindre Corran, de l’autre coté. Petit arrêt technique et on repart. La nous tournons et suivons le Loch Leven qui rentre dans les terres. On se fait doubler par un groupe de cyclos que nous retrouvons plus loin pour un arrêt banane! Le paysage est très joli, on regrette juste que le soleil nous fasse faux bon pour l’instant. On croise deux cyclistes itinérants que nous ne manquons pas de saluer. Le second a l’air frigorifié dans la montée…

Et nous voici au village de Glencoe ou nous repérons un Spar (pour manger en rentrant) et où nous pouvons quitter cette route pour en prendre une plus petite, certes un peu plus longue mais beaucoup plus sympathique. Elle s’avère aussi être beaucoup moins plate. Elle est même assez essouflante! Tout d’un coup, mon impression d’entendre un bruit étrange se fait plus précise, il y a vraiment quelque chose qui cloche. Je préviens mon capitaine et nous regardons ca. En roulant je vois que la roue arrière n’a plus l’air de tourner rond… Hou! Le pneu est complétement déchiré près de la jante! Pas trop en profondeur heureusement, il reste donc en un morceau, mais nous pouvons admirer la texture du renfort intérieur… Visiblement on pourra rentrer comme ca. On dégonfle un peu le pneu pour que ca ne frotte plus sur le cadre et nous repartons.

Et nous y voici à glencoe! C’est effectivement impressionant. Mais maintenant il n’y a plus du tout de soleil… On se retrouve dans une cuvette, et de tout coté nous avons des montagnes impressionantes et vertes qui nous dominent. Rhaa un petit rayon de soleil et ce serait parfait!

Glencoe 1
Glencoe 1

Glencoe 2
Glencoe 2

Mais le rayon ne viendra pas, comme avant hier à Spean Bridge. On mange une barre de céréales et on se décide déjà à repartir, car malgré la belle côte qu’on vient de monter, on caille. Un vent frigorifiant souffle dans le Glen. J’avais lu que la météo y était toujours plus que capricieuse et ca se confirme.

Nous quittons le Glen par le même chemin qu’à l’aller et terminons la route sans encombre, avec le pneu entier! Arrivés à Fort William, on fonce au magasin de vélo et on lui achète ce qu’il a de mieux pour notre usage routier actuel, un semi-slick Hutchison en 2.0. En 2.1 il n’avait qu’un pneu avec des crampons monstrueux.

Tout contents d’avoir trouvé un pneu, (car si ceci nous était arrivé plus au nord, je ne suis pas sure qu’on aurait trouvé un magasin) on fait de courses nourriture liofilisées et « normales » et retournons au camping nous préparer pour aller au restaurant! Soupe du jour, cochon sauvage et haggis dans une sauce au whisky pour moi et du poulet pour le cap, et en dessert une tarte aux noix de pécan tiède avec une boule de glace vanille à se rouler par terre (vraiment). Retour au camp et dodo!

Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *