Back to TOP
Destination choisie "Wallonie 2011"

70,00 km/h – 3:52:12 – 18,08 km/h – 61,50 km/h max – D+ 975 m

Départ sous le soleil pour une grosse ascension avant de dégringoler sur Remouchamps où on rejoint le RV qui longe l’Amblève.

Chemins avec vue!

Le Ravel est super agréable, c’est vraiment très joli, nous sommes entourés d’eau et de fleurs de toutes sortes. On le quitte à Poulseur, après avoir mangé le long de l’eau et profité du soleil.

Les vallées se succèdent avant la descente vers Ombret et la route peu sympathique qui longe la centrale nucléaire de Tihange.

Passage bucolique sur le Ravel près de Poulseur

Nous campons au camping de Tihange, qui est un petit peu à l’écart, avec vue sur les tours de refroidissement. Le cadre n’est pas des plus buccoliques et nous décampons rapidement une fois la tente installée pour aller découvrir Huy.

A pieds, on est vite au centre de Huy et après avoir visité son centre historique, nous partons comme d’habitude à la recherche d’un moment de gastronomie. Nous tombons effectivement sur un restaurant gastronomique, mais optons finalement pour de la fine cuisine italienne chez pane & vino où nous passons une soirée mémorable.

80,97 km/h – 4:14:52 – 19,06 km/h – 55,16 km/h max – D+ 900 m

Nous quittons le camping après une petit déjeuner en face des tours de refroidissement.

Petit déjeuner nucléaire à Tihange…

On suit les bords de Meuse jusque Seilles, puis on trace en « ligne droite » à la carte.

Le long de la Meuse

La météo est avec nous en début de journée mais au fil du temps, les nuages arrivent et lorsque je vais acheter notre pic-nic, le ciel se couvre.

On dîne à côté d’une chapelle, sous un arbre qui nous protège des quelques gouttes qui tombent. Le ciel est très menaçant, mais heureusement, il ne s’ouvrira jamais entièrement.

Du côté d’Andenne, un petit bruit, puis un grand « crac » nous alerte : chaîne cassée ! On répare, et on repart…
Quelques kilomètres plus loin, rebelote… puis encore une troisième fois. A chaque fois, on doit retirer un maillon… Elle commence donc à être courte, ce qui ne favorise pas la résistance d’une chaîne à l’agonie. Il faut dire qu’on est parti sans huile…

Heureusement, on approche de Mazy et je connais un magasin où on pourra acheter une nouvelle chaîne. Une fois la chaîne remplacée, plus de soucis !

49,31 km – 2:34:54 – 19,10 km/h – 49,63 km/h max – D+ 799 m

Départ tardif après un long déjeuner. Puis petite pause chez Sabine où on arrive juste à temps pour un dîner improvisé…

Cette étape est un grand classique, tellement qu’on pourrait presque la faire les yeux fermés!

Voilà un retour à la maison tout en douceur.