Back to TOP
Destination choisie "Via Claudia Augusta 2014"

99,77 km – 6:50:18 – 15,41 km/h – 54 km/h max

Départ de Feltre vers 9h. Petit coup d’huile sur les chaînes avant de partir… Les anglais font de la mécanique sur leurs motos…
Passage par le Spar pour acheter de quoi casser la croute.

On démarre sur l’itinéraire repéré la veille. Le début pour rejoindre Vellai est costaud, comme on a pu s’en rendre compte à pied hier; mais avec moins de soleil, c’est plus supportable. La route continue à monter, mais moins fort, en direction de Cesiomaggiore. Il y a peu de circulation. En se retournant, on peut voir furtivement Feltre, déjà loin, là-bas, en contrebas. Nous reconnaissons les montagnes dolomitiques. C’est superbe!

Ensuite, la route devient principalement descendante. On finit à côté du barrage sur le Fiume Piave. L’endroit est très beau. La rivière est large, peu profonde en ce moment, avec la pierre blanche qui affleure par endroit. Bri repère l’indication vers une plage…. Elle aurait bien piqué une petite tête dans cet endroit idyllique. Mais finalement, on choisit de continuer la route, on a encore beaucoup de kilomètres et de dénivelé!

La Via nous mène dans la campagne (et les zoning), à quelque distance de la grand route. On a un peu l’impression de tourner en rond, ou en tout cas de faire beaucoup de changement de direction… La route n’est pas plate du tout ; et après de déjà belles ascensions, la route redescend pourtant encore. On va chercher le pied du col de Praderadego en passant d’abord en dessous du Castello di Zumelle. Puis la route monte et la pente est énorme. Même sur la plus petite vitesse, le vélo a du mal à avancer. Après le chateau, on a un peu de répis dans une clairirère. Puis l’ascension reprend de plus belle, et longuement, jusqu’à Praderadego. Il y a une petite mare et des bancs où nous prendrons notre pique-nique (pain, saucisse sèche, fromage). Il ne fait pas très chaud et il tombe quelques gouttes. On repart assez vite et là, c’est une magnifique descente qui nous attend. Avec pour commencer une vue impressionnante sur la vallée en contrebas. Autant la montée était assez rectiligne, autant la descente est sinueuse, remplie de lacets. On arrive à Follina sous un ciel noir, mais baignés de soleil malgré tout !

Par contre on ne trouve plus aucune indications de la Via Claudia… On suit un peu la grand route (sur laquelle passait la via d’après le topo), mais avant Pieve on la quitte en essayant de retrouver le tracé. Les noms de rue dans le topo nous aident un peu, sans nous empêcher de nous égarer. A Barbisano, on déboule dans le sens inverse de ce que je pensais en regardant la carte… Bri va demander à un garagiste, qui heureusement parle allemand ; il nous indique la bonne direction vers la rivière (Fiume Piave) que nous devons retraverser.

Nous roulons sur la grand’route quand on remarque une flèche récente de la Via Claudia !
La trace part vers une rivière ; ça a l’air sympa, on y va. Une voisine vient nous montrer comment soulever la barrière qui ferme le chemin. Nous voilà parti sur un sentier qui devient vite un peu technique (et boueux). Il faut parfois descendre du vélo pour passer des branches tombées. Puis pour descendre un fossé et franchir un ruisseau. Puis le chemin devient de plus en plus étroit et difficile. On est en parallèle à la route que l’on préférerait rejoindre finalement, mais qui n’est pas vraiment accessible. Puis le sentier part apparemment par un tunnel sous la route dans lequel passe un ruisseau. Je m’y aventure à pied, en retirant mes chaussures pour aller voir… et là se trouve notre salut au prix de pas mal de portage des vélos : nous voilà enfin à nouveau sur la route.

Grosse circulation de fin de journée ; mais la route est en pente descendante, on peut rouler à un bon rythme sans trop gêner les voitures… A Ponte Priula, on décide de prendre la grand’route qui va directement à Trevise. Pas très sympa mais efficace. A Spresiano on tente encore de retrouver la trace en quittant la grand’route. Mais il n’y a plus aucun fléchage… On retourne sur la grand route qui nous mène à bonne allure vers Trévise. Il fait nuit lorsqu’on arrive ; et il commence à pleuvoir. Bri choisit un B&B sur TripAdvisor et nous y mène grâce au GPS. Ouf, on a une chambre pour la nuit !

On sort dîner un peu tard (il est passé 21h) dans un restaurant de poisson tout proche et recommandé par le B&B. C’est effectivement très bon.


Feltre









Gee! C’est possible?

Fiume Piave





Ca mooonte!

La descente fait du bien!





Le sentier impraticable!

+/- 15 km

Petit déjeuner sympa dans la cuisine du rez-de-chaussée. On est les premier des guests, on ne verra personne d’autre d’ailleurs! On quitte le B&B à 10h16, après que la pluie se soient arrêtée. On pensait faire un petit « city-ride » pour visite un peu la ville qu’on n’a pas vu hier soir… Mais toutes les rues ou presque sont en sens unique, et dans la direction inverse de ce qui nous intéresse, cela va sans dire!

On finit donc assez vite par prendre les vélo à la main pour marcher sur le trottoir. On rejoint le Sud-Est de la ville, ou nous espérons trouver un balisage Via Claudia, ou au moins des indications cyclables. Nous partons sur le parcours e4 le long de l’eau… mais assez vite on se rend compte qu’on tourne en rond… Ce n’est pas avec la carte du topo que l’on va pouvoir s’en sortir. On fait demi-tour pour retourner à Trevise chercher la grand route vers Venise. En ville, on est à nouveau confronté au même problème : toujours ces sens uniques !

Lassés, on décide de prendre le train ! Embarquement dans le dernier wagon d’un long train ; il y a de la place pour mettre des vélos ! Nous serons les seuls.

Arrivé en gare de Venise Santa Lucia, il nous reste à rejoindre l’hôtel vélo à la main (faire du vélo est interdit à Venise). Ce n’est pas si loin, mais il faut passer les ponts remplis d’escaliers. Et il y a du monde !

Notre hôtel est une auberge destinée en priorité aux étudiants, aménagée dans un ancien couvent. La renovation est récente et marie l’ancien et le très moderne. La chambre est énorme, mais est prévue pour deux personnes bien séparées : chacun sont côté de la chambre, les lits séparés par une rangée d’armoires !…


Dans le train vers Venise

We made it!

21,41 km – 1:12 (Venise)

Départ de l’hôtel vers 7h15 après le check-out. On refait le trajet vers la gare en sens inverse, toujours vélo à la main. A cette heure-ci, il n’y a presque personne en ville. Le temps est beau et la lumière magnifique.

On passe le pont Calatrava au-delà de la gare, pour rejoindre la route qui va nous permettre de quitter Venise. Très vite, on est sur le pont qui relie la lagune au continent. C’est une route à deux fois deux bandes ; les voitures et les bus ont donc la place pour nous doubler au large…

A suivre les panneau « aeroporto », on finit par se retrouver au début de l’autoroute ! On est allé trop loin sur la grand route, il fallait prendre à droite un peu avant pour rejoindre l’aéroport. On fait donc demi-tour en on emprunte la via Triestina. On retombe sur la route qu’on aurait du prendre, puis l’aéroport est là assez vite…

Prochaine étape du jour à la sortie de l’aéroport de Zaventem

Depuis l’aéroport, on trouve rapidement la piste cyclable, indiquée. Un peu d’hésitation dans Zaventem, mais on est rapidement sur la piste du bd de la Woluwe… Retour par W-St-Lambert, Etterbeek, assez sympa d’ailleurs. Cela nous donne une nouvelle possibilité pour rejoindre l’aéroport, pas forcément évidente à première vue!