Back to TOP
  • Sur les routes namuroises

  • En Brabant Wallon

  • Yorkshire Dales

  • En route vers le Kirstone Pass dans le Lake District

  • En mode tout terrain dans les Dales

  • Dans le Yorkshire

  • Aube brumeuse à Profondeville

  • Sur les routes au coucher du soleil

  • Petite escapade autour de Bruxelles

Destination choisie "Via Claudia Augusta"

82,04 km – 5:11:18 – 16,27 km/h – 48,5 km/h max

Départ un peu difficile, vers 10h, sous un ciel couvert qui laisse quand même deviner le soleil et avec un vent bien froid. Résultat: j’ai à la fois trop chaud et froid quand le vent souffle… Ce n’est pas sans nous évoquer le Danemark!

On passe à Biberwier. La remontée mécanique fonctionne et on voit un gars descendre la piste de luge d’été. De notre côté, la Via Claudia passe par la piste cyclabe d’une route fort passante pour monter vers le Weissensee. Puis c’est le pied du Fernpass que l’on va monter par la forêt, sur des chemins de terre et de pierres assez bien tassés et donc roulant. La montée est raide mais régulière. Je pense arriver dans les nuages, mais ils sont un petit peu au-dessus du col, ce qui fait que d’en haut, on a une belle vue. D’un côté sur le chemin qu’on vient de monter (avec de beaux lacets), de l’autre sur l’autre versant de la vallée.

La descente est sympa. On doit traverser une route fort fréquentée, et la descente continue. Par endroit, le chemin devient un sentier à flanc de colline. Sur la gauche: le vide. Le sentier serpente agréablement. Il y a un passage où une passerelle accrochée au rocher permet au sentier de passer dans le vide. Vue plongeante sur le lac et la route en contrebas. On arrive à Sigmundburg.
La Via Claudia passe par un petit chemin quasiment VTT pour rejoindre Nassereith en évitant la route. Peu après Nassereith, le soleil fait une franche apparition. On en profite pour manger au soleil notre pic-nic (pain et saucisson acheté au Spar de Lermoos le matin).

Peu après être reparti, on se déshabille de toutes les couches mises le matin : le soleil est là et il fait chaud.
Imst est une assez grosse ville agréable qu’on traverse du haut en bas. Là, on tombe sur une sorte de Ravel qui nous mène vers Schönwies. C’est plat, large et lisse, et la vue sur les montagnes alentour est superbe. Du chemin, on voit le château de Kronburg. Sur le bord du chemin, un panneau didactique nous indique d’aller voir les traces laissées dans la roche par les chariot médiévaux. Des traces similaires ont également été laissées par les chariot romains. On peut les distinguer par la largeur des voies, spécifiques selon les époques.

Nous arrivons ensuite à Landeck qui est aussi une ville assez conséquente. On s’arrête pour un petit en-cas.
La Via suit le cours de l’Inn, que l’on va traverser un certain nombre de fois. Vu que nous ne suivons pas un chemin au niveau de la rivière, notre parcours est très vallonné et agréable! On arrive à Tösens vers 17h50 à la pension Wilder Mann.

On mange au restaurant de l’hotel des plats locaux « comme à la maison » : des käse Spätzle pour Bri et un tiroler Schlutzkrapfen pour moi (des raviolis fourrés aux épinards et pommes de terre, avec du beurre et une salade). Comme dessert, on prend un Kaisermarren (crèpe épaisse avec de la compote de pommes).
Toute petit balade « en ville » et dodo !


Bye bye Lermoos!



Weissensee

On commence l’ascension du Fernpass

Le sommet

On redescend par des sentiers techniques









Les vallées tiroliennes, ou autoroutes à vélos!









46 km – 3:23:47 – 14,42 km/h – 43,5 km/h max

Aujourd’hui départ à 10h30 pour une boucle VTT d’environ 50 km au lac de Plansee.
A la sortie de Lermoos, notre boucle fait route commune avec le circuit vers Garmish-Partenkirchen. Après avoir traversé la voie ferrée, on prend un petit chemin parallèle à la route, en légère descente. On roule dans la forêt, le long de la rivière. A un endroit, le chemin a été emporté par l’eau ! C’est hyper roulant et très agréable.

Un peu avant Greisen, notre circuit prend à gauche. Là commence la montée vers le lac. Quelques épingles plus loin, après une vue magnifique sur le chemin qu’on vient de monter et sur la rivière en contrebas, on arrive au bout du lac Plansee. On décide de s’arrêter là pour picniquer. Il n’y a pas de vent et le soleil fait même une timide apparition… On mange le pain avec le fromage acheté au Spar le matin. Pour terminer, un chocolat au lait aux noisettes entières !

Entretemps, un léger vent s’est levé et on commence à avoir froid. On se rhabille donc chaudement pour reprendre la promenade. Tout d’abord sur la route qui borde le lac. Ensuite, après avoir traversé entre les deux lacs par un petit pont de bois, on parcours un très beau sentier parsemé de racines et valonné juste comme il faut. Par endroit, des coulées de pierres rendent le passage dificile… Le deuxième lac, Heiterwangsee est tout aussi magnifique que le premier. La vue est vraiment magique.

On quitte les lacs et on prend le chemin du retour vers Lermoos. On se trouve en parallèle à la route que l’on a suivi hier pour arriver. Mais cette fois, on est de l’autre côté de la route et sur « Panoramaweg ». Il est jalonné de montées et descentes. A un moment, un groupe de vaches occupe le chemin… et elle avancent au fur et à mesure qu’on les rattrape ! On finit par s’en défaire pour terminer à hauteur de Huntergarden par le même chemin qu’hier.

On arrive à l’hôtel vers 16h15. On passe les vélos au jet d’eau. Puis piscine (intérieure et extérieure, avec passage entre les deux), sauna, hammam. Et on est prêt pour aller manger le souper, toujours aussi bon…
Petite promenade vers Ober Lermoos jusque devant l’église et l’hôtel de la Poste… Il tombe quelques gouttes….

La Zugspitze

On commence en descendant
Superbe piste
Ca monte

Au sommet les vélos au repos

Le Plansee
Notre spot pic-nic
Heiterwangersee
Strike the pose!
Au milieu des vaches!

82,96 km – 5:46:15 – 14,84 km/h – 46,4 km/h max

Petit déjeuner à 8h15. Un gros groupe arrivé en car vers 23h a déjeuné avant nous et est déjà sur le point de partir. On a donc la grande salle pour nous tout seul… Mais le buffet a un peu souffert du passage du groupe… Cela étant dit nous avons largement de quoi manger.

Temps couvert lors du départ, mais sec. Nous croisons les doigts pour ne pas revivre une météo comme celle de la veille. Nous suivons globalement la rivière Lech. Nous nous doutons qu’à certains endroits par temps clair la vue doit être magnifique. Certains autres passages sont plus montagneux; des petites routes avec une circulation quasiment inexistante, doucement vallonnés; le terrain de jeu idéal pour les cyclistes que nous sommes!

Avant de rejoindre Füssen et ses chateaux bien connus, nous longeons le Förggensee. La météo couverte et le ciel plombé créent un atmosphère dramatique assez exceptionnelle.

On arrive vers 13h à Füssen, où nous mangeons en rue des bratwurst dans un pain. Délicieux.

Au moment de repartir, la pluie commence a tomber, drue et glacée. On se lance sur la déviation de la Via Claudia qui escalade la route près des châteaux. Très touristique jusqu’à l’entrée des chateaux, puis très beau une fois dans la forêt. Au sommet, on franchit la frontière vers l’Autriche.

On est alors sur la voie pour Lermoos. La route s’élève pas mal ; il y a quelques passage sur les chemins qui ne sont pas faciles. A un moment, le chemin est dans le ruisseau, et inversément. On était prévenus, la partie autrichienne de la Via Claudia est connue comme étant la plus offroad. De fait on ne dira pas le connaitre; dès le début, le ton est donné: passages escarpés en gravier, passages à gués, pistes forestières (un peu malmenées par les grosses précipitations qui sont tombées pendant l’été il est vrai). Cela a l’énorme avantage de nous éviter de rouler avec les voitures. Car les routes sont peu nombreuses et fort empruntées.

Les derniers kilomètres vers Lermoos se font en descente, alors que la pluie a refait son apparition. Il est environ 18h30 lorsque nous nous inscrivons au sporthotel Loisach, en demi-pension pour deux nuits.

L’hôtel dispose d’un garage pour vélo bien chauffé, équipé d’outils. Il y a un dispositif sèche-chaussures (elles en auront besoin) et on peut faire des machines + séchoir à volonter pour les vêtements. Un rêve qui se réalise !

Tout dans cet hotel est un pur bonheur; 2 saunas (un très chaud et un moins chaud), hammam, piscine intérieure et extérieure et salle de repos avec thé et infusion en self service. La demi-pension est un must, le souper est un trois services de qualité servi après un salade bar très bien fourni. Le personel est très sympathique et mon accent en allemand se fait démasquer à la troisième phrase par le maitre d’hotel ex-anversois en service au tirol depuis 25 ans!


La Via Claudia en Bavière

Une borne

Des routes comme ça on en redemande!

Avant Füssen, le Förggensee

Premier contact avec les pistes autrichiennes

Le Tirol

Into the wild!

La vallée vers Lermoos

Responsive & Mobile

Responsive & Mobile

Built from the ground up to look great on mobile devices. PageLines utilizes an advanced responsive framework.

Drag & Drop

PageLines is a drag & drop framework that allows you to completely customize your website with drag & drop.
Responsive & Mobile

Responsive & Mobile

Built from the ground up to look great on mobile devices. PageLines utilizes an advanced responsive framework.