Back to TOP

76,07 km – 4:51:03 – 16,28 km/h

Départ relax vers 10h30 après avoir ajusté les sacoches de Bri et un peu chipoté avec la sangle qui maintient le sac rouge au-dessus des sacoches. On devra d’ailleurs s’arrêter devant la Cathédrale Saint-Michel et Gudule pour refiler tout ça 😉 on dirait qu’on a plus trop l’habitude. D’ici quelques jours, on aura retrouvé la main!

Cette année nous nous sommes décidés pour une parcours un peu en dernière minute sur base de villes que nous souhaitions découvrir depuis quelques temps (Utrecht, Münster, Wuppertal,…). Quoi de mieux que de les relier à vélo afin d’en parcourir les alentours et peut-être en comprendre mieux l’histoire. Nous voici donc en route pour un millier de kilomètres au départ de chez nous et à travers trois pays, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.

Petite photo souvenir des vélos devant notre immeuble avant de partir sur mon chemin de tous les jours. La météo est un peu nordique; le soleil chauffe fort, mais le vent ONO est bien frais!

Au menu du jour: nous allons suivre le canal direction Vilvoorde, ensuite la Senne via Zemst puis le Rupel en passant par Boom (passage en petit bateau pour traverser le Rupel), puis Niel et enfin Anvers. Le parcours est plat (160m de D+) et les paysages sont très beaux. Bri qui avait peur que cette étape ne soit pas très bucolique est très agréablement surprise! Le soleil et le ciel nuageux subliment les paysages et intensifie les contrastes. Nous nous retrouvons parfois face au vent mais il n’est jamais handicapant.

Nous alternons en suivant les points noeuds en quittant Bruxelles et rejoignons les LF2 qui vient de Leuven et Mechelen. Le parcours cyclable entre Zemst et Boom est vraiment super, très beau et super agréable. On se promet de revenir, c’est tellement proche de nous, pourquoi s’en priver.

Lorsque nous arrivons aux alentours d’Anvers, il y a d’abord une approche un peu industrielle (traversée de zoning pas super sexy) et nous re-voila le long de l’Escaut (que nous avons déjà longé quelques kilomètres plus haut). On doit prendre un tunnel pour traverser une assez grosse route et je pense être maline en sautant dans un ascenseur qui en fait descend sous l’Escaut pour aller de l’autre côté 🙂 Demi-tour, on remonte et nous voici sur le quai Plantin que nous connaissons. La piste cyclable est en travaux, nous prenons la route et pas la déviation compliquée qui envoie surement sur les pavés. Hé bien ça ne plait pas à certains automobilistes qui nous klaxonnent!

Nous filons vers le Nordkasteel où se trouve notre camping; le Kontiki! Il s’agit d’un camping baba-cool éphémère un peu à l’écart de la ville. Nous arrivons en pleine séance de mariage! C’est une première ça 🙂 Quand on finit de monter la tente, la cérémonie se termine et les invités se repartissent un peu partout pour boire un verre et discuter.

Après une douche (dans une petite cabane peu improvisée), nous partons en ville manger. Nous choisirons le café Bacchus — beaucoup d’autres possibilités sont fermées. Bri prend le bolo (énorme) et moi les pâtes maison (un peu rikiki). C’est bon. Bri goûte la Bacchus et n’est pas séduite et moi je prends une gueuze.

Nous faisons un peu de shooting autour du MAS (le concours de saut à la perche sur l’Escaut est terminé). La lumière est top. Retour au camping, on se lave les dents et on se couche… et il se met à pleuvoir!

 

Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *