Back to TOP

Journée off. Pas de vélo.

Aujourd’hui on est à pied, mais sur la route cyclable tout de même…

Réveillés un peu avant huit heures, on traine un peu au lit avant de descendre au petit-déjeuner. On sera seuls dans la salle du buffet. Ce dernier parait un peu petit au premier abord, mais s’avérera très bien au final. Bri range un peu la chambre avant de sortir, de mon côté je complète le récit de la veille dans notre carnet.

Petit exercice de mémoire au moment de compléter le carnet de voyage.

Au moment où nous mettons le nez dehors, il ne pleut plus ! On prend quand même les parapluies… Nous retournons dans la vieille ville et on profite (enfin) de la belle vue sur le Bodensee.

Derrière le mur, la mer (ou presque).

La ville est plutôt contrastée entre les vieux bâtiments assez beaux et charmants et des côtés un peu abandonnés. En particulier derrière la gare et la fin des voies où -si on comprend bien- il va y avoir du changement (affichage d’un projet architectural pour la ville).

A midi, on souhaite manger « léger » et on entre donc chez Café Vogler. Bri prend une soupe au potiron, moi un tramezzini avec Ruhrei (en fait une tartine à l’omelette). Je me laisse tenter ensuite par une gourmandise (Florentiner Apflekuchen) et un café. J’e, profite pour terminer d’écrire le récit du voyage jusque là et nous payons l’addition. Il ne pleut pas!

L’entrée du port de Lindau, avec son phare et son lion.

On retourne sur le pont et on monte au phare (2,10 € pp). Le gardien est très sympathique et volubile et cherche le contact avec les touristes ! La vue depuis le haut du phare est très belle ; un beau panorama sur la ville et l’immense lac qu’est le Bodensee.

Lindau, depuis le sommet du phare.

Il pleut sur Bregenz de l’autre côté du lac.

Pluie sur la Suisse. Nous sommes momentanément au sec.

On continue notre découverte du centre ville et allons voir l’ancienne Rathaus, qui est malheureusement fermée. Le bâtiment est magnifiquement peint — dans les tons rouges principalement. On se dirige ensuite vers le Stadtmuseum qui, comme on l’avait vu sur le site, est lui aussi fermé. L’expo consacrée à Paul Klee se terminait le 28 août… dommage!

On flâne encore, avant de retourner devant la Rathaus où du carillon devrait être joué « tous les jours à 17h45 ». On attendra en vain, rien ne se passe, à part la visite des moineaux ! La pluie par contre est à nouveau là….

On se dirige sans attendre vers le resto Wissingen qui nous a attiré pendant notre balade avec sa mousse au chocolat blanc ! Hugo en apéro, tartare de poisson fumé en entrée (délicieux) puis du matje pour Bri et du porc à la bière avec Knödel pour Mi. Tout est très bon mais trop copieux ! On prend malgré tout la mousse au chocolat blanc et fraises marinées qui s’avèrera être une grosse déception. Ce n’est pas mauvais, mais plutôt une sorte de glace vanille parfumée au chocolat blanc accompagnée de fraises froides. Tout comme il ne faut jamais rencontrer ses idoles, peut-être ne faut-il pas goûter ses fantasmes culinaires ?

Retour à l’hôtel sous la pluie. On se félicite d’avoir porté les parapluies toute la journée!

Faites connaître Addicted2 au monde entier! →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *